# Galère n°2 : Coincé aux Etats-Unis ?

Vous vous demandez si une extension de visa est possible aux Etats-Unis ? Oui mais … c’est galère ! Découvrez les conditions de votre extension dans mon article.

A l’heure où j’écris cet article, nous sommes le vendredi 13. Je ne fais pas partie de ces gens superstitieux mais je devrais peut être reconsidérer ma position… Après avoir galéré à obtenir mon visa, les problèmes sont de retours …

Dans un autre épisode , je vous raconterai mon parcours du combattant pour obtenir mon graal, le visa J1.

Pour faire simple, mon université d’accueil s’est trompée sur la date de mon DS-2019. Ce dernier est LE document à avoir pour entamer toute démarche administrative pour le visa. Au lieu de m’envoyer un DS-2019 valide pour toute l’année scolaire, j’apprends que celui ci expire mi-décembre. Le pire, c’est que le document m’a été scanné avant envoi. Depuis le début, je les ai prévenu directement de leur erreur mais ils ont refusé de changer la date du document. Etant déjà en août, à la réception du document erroné j’ai préféré entamer les démarches. En plus, on m’a assuré que l’extension est très simple !

D’autant que je vis en Martinique, où il n’y a pas d’ambassade des Etats-Unis ! Bref, un après un bon coup de stress pendant quelques semaines, je finis par obtenir mon visa J1 valide jusqu’à mi-décembre.

 

Mon premier rendez-vous au  » bureau international  » 

Une fois sur place en septembre, et comme évoqué avec mon interlocutrice, je me rends au « bureau de l’international » dans l’objectif d’obtenir l’extension de visa.

Ce dernier est composé d’une entrée aménagée de quelques chaises. A droite, se trouve le bureau de la secrétaire, à gauche un petit couloir menant vers le bureau du responsable.

En ouvrant la porte d’entrée j’aperçois juste une dame de la trentaine assise se prendre en selfie et piochant entre deux photos dans un paquet de chips. Le sourire en coin, elle me demande en quoi elle pouvait m’aider.

Balbutiant un anglais peu compréhensible, elle finit par se rendre compte du problème.. Elle acquiesce sans un bruit, m’invite à patienter sur une chaise et disparaît dans le petit corridor. Quelques instants plus tard, une voix grave provenant du fond du couloir m’interpelle.

En rentrant dans la salle, je vois un homme plutôt âgé trôner sur le siège de son bureau, entouré de piles de dossiers et d’emballages de fast-food. La climatisation n’avait pas l’air de fonctionner. L’atmosphère étouffante et l’odeur de McDo me donnait envie de dégobiller.

Après des échanges très cordiaux, il me signale qu’il doit me déclarer auprès de l’immigration américaines de ma présence dans l’université pour pouvoir faire l’extension. Je lui fourni les documents et m’affirme qu’il s’occupe de tout. Jusque là tout va bien !

Deux semaines passent.  Je décide de retourner au bureau pour faire avancer les choses.

 

Retour à la case départ !

La secrétaire toujours à fond dans son travail me demande cette fois de la prendre en photo. Je vous épargne les détails, mais c’était assez « malaisant » quand elle posait. Oui parce qu’en plus elle ne les trouvaient pas jolies mes photos ! .. Bref !Cette fois-ci le responsable était déjà occupé avec un autre étudiant.

Après quelques minutes d’attentes, mon tour arrive enfin.

Toujours aussi cordial, je lui explique les raisons de ma visite. Il ne se souvenait déjà plus de moi. Après quelques minutes de recherches de mon dossier sans succès il commence à lever le ton et à m’accuser de ne pas m’être présenté à mon arrivée.

De nature diplomate, je décide de ne pas réagir pour ne pas envenimer la relation avec la seule personne qui puisse me prolonger mon visa.

Il appelle la dame à l’entrée et lui demande de l’aider à chercher mon dossier. Sans succès au bout de quelques minutes. Au bout d’un quart d’heure il la trouve dans l’une de ses piles. Sans s’excuser il me lâche juste qu’il a oublié de traiter mon dossier. Donc rien n’a avancé, ça fait plaisir, je dois encore attendre.

 

La surprise qui fait plaisir !

Je retourne donc ce fameux vendredi 13 inspecter l’avancée de mon dossier. Pour une fois la secrétaire m’indique simplement que la voie est libre. Il m’affirme que tout a été bouclé et qu’il peut désormais me faire l’extension. Enfin ! J’étais presque soulagé de savoir que j’allais enfin avoir mon extension pour finir l’année !

En silence, le responsable s’adonne à la tâche. Au bout de quelques minutes quelques feuilles jaillissent de l’imprimante. Il m’affirme que tout est bouclé et me demande de signer un document..

Mon sang se glace… C’est juste un DS-2019 valide jusqu’en mai.. Je lui demande alors les étapes à suivre pour avoir l’extension de mon visa.

Incrédule, il me dit qu’il n’y a rien à faire et que je peux rester aux Etats-Unis jusqu’à la fin de l’année mais que si je dois sortir du territoire je devrais refaire mon visa. Je lui décris les difficultés que j’ai rencontré à refaire mon visa et l’informe que je n’aurai pas de logement sur place, il me répond en haussant la voix :

« Ce n’est pas mon problème »

Mon sang s’est très vite déglacé. Le sang coulait à flot dans mes veines. J’étais ébahi et en vraiment en colère à la fois !

Ça devait sortir :

« What ?? Are you kiding me ? »

Faire mon visa m’a coûté presque 1000 $ et par sa faute je dois le refaire. Il a osé me dire que ce n’est pas son problème. J’étais hors de moi.

Il me rétorque une seconde fois que ce n’est pas son problème et de me débrouiller avec mon université.

A ce moment là je préfère intérioriser, récupérer mon DS-2019 et sortir du bureau. Voilà où j’en suis aujourd’hui. Je ne sais pas si je vais pouvoir rentrer chez moi les fêtes de Noel ni pouvoir sortir du territoire américain à partir de mi-décembre.

Conclusion

Si vous partez aux Etats-Unis et que vous souhaitez prolonger votre visa sur place, vous ne pourrez pas sortir du territoire et y retourner sans refaire les procédures administratives et payer les frais associés !

PS : il n’y a pas d’ambassade des Etats-Unis aux Etats-Unis (ça n’aurait pas de sens) donc, vous serez obligé de sortir du territoire pour refaire les papiers et l’entretien.

Je vais me renseigner pour savoir s’il est possible d’avoir une extension sans passer de nouveau un entretien ! Je vous tiens au courant dans les semaines à venir !

 


Une réflexion sur “# Galère n°2 : Coincé aux Etats-Unis ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s